< Voir le numéro actuel

Volume 14 numéro 1 (2017)

L'infirmière clinicienne

Article de recherche

Stylos à insuline : perceptions des infirmières lors de l'introduction de cette nouvelle technologie

Annie Chevrier, Claire Nehmé, Danièle Lamarche, Maxim Bastarache, Annie-Claude Forget et Christine Maheu

Le système de santé évolue à un rythme rapide et les infirmières doivent continuellement s’adapter à l’introduction de nouvelles technologies dans leur pratique. À l’été 2012, un projet pilote portant sur l’introduction des stylos à insuline a été réalisé dans un centre hospitalier universitaire de la région de Montréal. La présente étude explore les perceptions du personnel infirmier quant à l’introduction d’une nouvelle technologie, soit des stylos à insuline. Le devis qualitatif descriptif avec entrevues semi-dirigées a été utilisé avec neuf infirmières provenant de deux unités de médecine et d’une unité de court séjour. L’analyse de contenu a permis de mettre en lumière divers éléments qui ont influencé l’introduction de cette nouvelle technologie. Les participantes ont bien saisi la pertinence de l’introduction de cette nouvelle technologie. Elles ont également pu percevoir les facteurs pouvant avoir une incidence importante sur la réussite de cette implantation tel que le contexte dans lequel elle est introduite, les stratégies facilitatrices, les barrières et le temps requis pour se familiariser avec la nouvelle technologie. Finalement, elles ont décrit la façon dont l’introduction d’une nouvelle technologie a été vécue par ces infirmières. Leurs propos suggèrent que tous ces éléments sont interreliés et influencent l’introduction de la nouvelle technologie. Une meilleure compréhension des perceptions infirmières lors de l’introduction d’une nouvelle technologie aidera à faciliter leur processus d’implantation.

 

Mots-clés : implantation, infirmières, nouvelle technologie, projet pilote, stylo insuline

Lien vers l'article (PDF) >

Article de recherche

L'élimination intestinale chez les blessés médullaire :quand la phénoménologie vient au service d'un problème hautement humain

Daphney St-Germain, maureen connelly et SAnder L. Hitzig

Peu de recherches se sont penchées, d’un point de vue inductif, sur l’adaptation en communauté de personnes atteintes de blessures médullaires. Pourtant, plusieurs études permettent de croire que les difficultés vécues en regard de leur élimination intestinale demeurent capitales tout au long de leur existence. Cette recherche poursuit l’objectif de comprendre et de décrire la signification de l’expérience de dysfonction intestinale chez des blessés médullaires, et ce, à partir de leur propre perspective de vie en communauté. Une recherche phénoménologique a été menée auprès de 19 blessés médullaires vivant en communauté. Au terme des entrevues, l’analyse a permis d’établir les enjeux et les défis inhérents à leur condition, inspirés par la Classification internationale du fonctionnement, du handicap et de la santé (CIF). Les résultats avancés mènent à des préoccupations majeures liées à la dysfonction intestinale des blessés médullaires, qui vont bien au-delà du diagnostic médical et des fonctions physiques. En effet, les aspects psychologiques et psychosociaux rapportés permettent de recommander une prise en charge plus holistique et humaniste telle que le préconise le modèle Caring-Processus de production du handicap (PPH). Par ailleurs, avec cette approche, une prise en charge précoce des professionnels de la santé, en l’occurrence des infirmières, en milieu de soins de réadaptation physique s’avère des plus fondamentales pour la future participation communautaire pleine et entière des blessés médullaires.

Mots-clés : Blessés médullaires, Phénoménologie, Modèle Caring-PPH, CIF, Élimination intestinale, Dysfonction intestinale

Lien vers l'article (PDF) >