< Voir le numéro actuel

Volume 14 numéro 1 (2017)

L'infirmière clinicienne

Article de recherche

Stylos à insuline : perceptions des infirmières lors de l'introduction de cette nouvelle technologie

Annie Chevrier, Claire Nehmé, Danièle Lamarche, Maxim Bastarache, Annie-Claude Forget et Christine Maheu

Le système de santé évolue à un rythme rapide et les infirmières doivent continuellement s’adapter à l’introduction de nouvelles technologies dans leur pratique. À l’été 2012, un projet pilote portant sur l’introduction des stylos à insuline a été réalisé dans un centre hospitalier universitaire de la région de Montréal. La présente étude explore les perceptions du personnel infirmier quant à l’introduction d’une nouvelle technologie, soit des stylos à insuline. Le devis qualitatif descriptif avec entrevues semi-dirigées a été utilisé avec neuf infirmières provenant de deux unités de médecine et d’une unité de court séjour. L’analyse de contenu a permis de mettre en lumière divers éléments qui ont influencé l’introduction de cette nouvelle technologie. Les participantes ont bien saisi la pertinence de l’introduction de cette nouvelle technologie. Elles ont également pu percevoir les facteurs pouvant avoir une incidence importante sur la réussite de cette implantation tel que le contexte dans lequel elle est introduite, les stratégies facilitatrices, les barrières et le temps requis pour se familiariser avec la nouvelle technologie. Finalement, elles ont décrit la façon dont l’introduction d’une nouvelle technologie a été vécue par ces infirmières. Leurs propos suggèrent que tous ces éléments sont interreliés et influencent l’introduction de la nouvelle technologie. Une meilleure compréhension des perceptions infirmières lors de l’introduction d’une nouvelle technologie aidera à faciliter leur processus d’implantation.

 

Mots-clés : implantation, infirmières, nouvelle technologie, projet pilote, stylo insuline

Lien vers l'article (PDF) >

Article de recherche

L'élimination intestinale chez les blessés médullaire :quand la phénoménologie vient au service d'un problème hautement humain

Daphney St-Germain, maureen connelly et SAnder L. Hitzig

Peu de recherches se sont penchées, d’un point de vue inductif, sur l’adaptation en communauté de personnes atteintes de blessures médullaires. Pourtant, plusieurs études permettent de croire que les difficultés vécues en regard de leur élimination intestinale demeurent capitales tout au long de leur existence. Cette recherche poursuit l’objectif de comprendre et de décrire la signification de l’expérience de dysfonction intestinale chez des blessés médullaires, et ce, à partir de leur propre perspective de vie en communauté. Une recherche phénoménologique a été menée auprès de 19 blessés médullaires vivant en communauté. Au terme des entrevues, l’analyse a permis d’établir les enjeux et les défis inhérents à leur condition, inspirés par la Classification internationale du fonctionnement, du handicap et de la santé (CIF). Les résultats avancés mènent à des préoccupations majeures liées à la dysfonction intestinale des blessés médullaires, qui vont bien au-delà du diagnostic médical et des fonctions physiques. En effet, les aspects psychologiques et psychosociaux rapportés permettent de recommander une prise en charge plus holistique et humaniste telle que le préconise le modèle Caring-Processus de production du handicap (PPH). Par ailleurs, avec cette approche, une prise en charge précoce des professionnels de la santé, en l’occurrence des infirmières, en milieu de soins de réadaptation physique s’avère des plus fondamentales pour la future participation communautaire pleine et entière des blessés médullaires.

Mots-clés : Blessés médullaires, Phénoménologie, Modèle Caring-PPH, CIF, Élimination intestinale, Dysfonction intestinale

Lien vers l'article (PDF) >

Article de réflexion

Entre pluralité et unicité : réflexion sur le concept de surveillance clinique en sciences infirmières

Frédéric Douville, Daniel Milhomme, Dominique Beaulieu, Miriam Lacasse, Josée Beaudet et Maryse Carpentier

Contexte: La surveillance clinique fait partie de l’activité infirmière. Selon les milieux cliniques et les conditions des patients, à la définition de la surveillance clinique, peuvent s’ajouter certains qualificatifs, notamment la notion de surveillance accrue, discrète, étroite ou constante.

But : Cet article a pour but de porter une réflexion sur le concept de surveillance clinique en sciences infirmières et de dégager différentes définitions qui incluent des qualificatifs spécifiques associés au concept de surveillance. Méthode: L’analyse du concept de surveillance clinique infirmière s’est initiée par une revue des écrits à partir des bases de données électroniques CINAHL, COCHRANE LIBRARY, et MEDLINE jusqu’en septembre 2015 pour tout document publié répondant à la stratégie de recherche suivante : 1) surveillance ou évaluation ou monitorage, 2) infirmières, médecins ou autres professionnels de la santé, et 3) fonctions, activités cliniques ou interventions. Les documents retenus devaient définir la surveillance clinique générale et, le cas échéant, justifier l’utilisation de qualificatifs à la surveillance clinique.

Résultats: D’une part, les résultats illustrent un manque d’uniformité des différentes définitions du concept de surveillance clinique en sciences infirmières. D’autre part, la pertinence d’utiliser des qualificatifs spécifiques est remise en question puisque l’usage de ces qualificatifs laisse croire qu’il existe différentes façons du surveiller. Conclusion : La surveillance clinique en sciences infirmières a été définie de manière générale par différents auteurs, mais le manque de précision quant aux activités cliniques concrètes qu’elle représente, limite la compréhension du déploiement du processus, nécessitant l’élaboration de critères de surveillance spécifiques adaptés à la condition du patient. Il serait pertinent d’effectuer des recherches visant à obtenir un consensus d’experts quant à la définition de la surveillance infirmière afin qu'elle soit opérationnalisée dans différents contextes cliniques.

Mots-clés : surveillance clinique, sécurité des soins, vigilance, pratique infirmière

Lien vers l'article (PDF) >

Article de recherche

Un outil d'analyse de la qualité de la supervision clinique en sciences infirmières

André Otti, Magali Pirson, Johanne Goudreau, Danielle Piette et Yves Coppieters’t Wallant

Contexte : Le développement effectif des compétences infirmières chez les étudiants, afin qu’ils puissent répondre au mieux à la situation mouvante des besoins de santé des populations, passe par la qualité de leur supervision clinique en stage, au cœur du processus d’apprentissage et de l’étendue de la pratique infirmière. Se pose alors la question de savoir quel type de dispositif efficace à mettre en place pour améliorer cette qualité. Objectif : Construire un outil d’analyse de la qualité de la supervision clinique en sciences infirmières. Méthode : Une revue exploratoire de littérature a été effectuée. Une grille de lecture basée sur la technique du questionnement analytique de Paillé et Mucchielli (2005) a permis une lecture descriptive et analytique des articles et ouvrages retenus. Les données recueillies ont été synthétisées puis réparties en trois domaines adaptés de l’approche conceptuelle de la qualité des soins de santé de Donabedian (2005), ce qui a permis la construction de l’outil d’analyse. Résultats et discussion : Un outil d’analyse de la qualité de la supervision clinique en sciences infirmières est construit.Il peut servir d’outil de référence pour initier et renforcer une démarche qualité ou évaluer la qualité d’un système de supervision clinique en sciences infirmières, dans le cadre d’une formation déjà existante, basée sur un référentiel de compétences. Conclusion : Les institutions de formation en sciences infirmières sont encouragées à expérimenter et à s’approprier ce modèle outil afin d’améliorer la qualité de la supervision clinique de leurs étudiants.

Mots-clés : Outil d’analyse, qualité de la supervision clinique, sciences infirmières, compétences du superviseur clinique, stage

Lien vers l'article (PDF) >

Article de réflexion

Prendre sa place : Réflexion sur le leadership clinique des infirmières cliniciennes au Québec

Julie Maranda et Lily Lessard

Les infirmières cliniciennes peuvent jouer un rôle clé au Québec pour améliorer l'accès, la qualité et la sécurité des soins. Pour ce, elles doivent miser sur leurs nombreuses compétences, dont celle de leadership clinique. Les infirmières font preuve de leadership clinique lorsqu'elles exercent une influence positive auprès des patients, de leur famille et de l’équipe de soins afin de s’assurer que les soins et les services offerts sont intégrés et que les objectifs cliniques sont partagés et orientés vers la santé et le mieux-être des personnes. Cet article de réflexion propose de démystifier d’abord la compétence de leadership clinique en la situant par rapport aux autres types de leadership exercés par les infirmières cliniciennes. Les assises conceptuelles et pratiques du leadership clinique sont ensuite précisées à partir du modèle conceptuel du Leadership clinique du National Health Service (NHS). Les caractéristiques (antécédents et attributs) des infirmières qui influencent leur capacité à faire preuve de leadership clinique dans leur pratique sont également abordées. L’article se termine en discutant des principaux obstacles à l’exercice d’un leadership clinique fort et positif par les infirmières cliniciennes au Québec, dont leur difficulté à faire valoir leur contribution auprès de la population et l'occupation parfois incomplète de leur champ de pratique.

Mots-clés : Leadership clinique, infirmières cliniciennes, transformation du système de soins

Lien vers l'article (PDF) >