< Voir le numéro actuel

Volume 15 numéro 1 (2018)

L'infirmière clinicienne

Article de réflexion

Problématisation de la participation parentale aux soins de l'enfant hospitalisé : une compréhension écosystémique de la parentalité

Sonia Dubé, Carl Lacharité et Marie Lacombe

La participation des parents aux soins de l’enfant hospitalisé fait partie intégrante des pratiques professionnelles en milieu pédiatrique dans le but d’éviter, chez l’enfant, les risques d’une anxiété de séparation. Certaines expériences parentales négatives observées dans les écrits peuvent toutefois compromettre le rôle capital des parents à l’égard de la santé de leur enfant. Si la participation des parents s’avère généralement bénéfique, elle représente des défis quand il s’agit de déployer les ressources nécessaires à un fonctionnement familial optimal. Cet article présente une esquisse de problématisation de la participation des parents aux soins de l’enfant hospitalisé. À partir d’une analyse de contenu des écrits scientifiques, nous présentons plusieurs éléments relationnels et contextuels qui posent problème lorsque les professionnels de la santé rencontrent les parents. Ces problèmes rendent compte de certaines lacunes du système de la santé qui tendent, en retour, à influencer les pratiques professionnelles vis-à-vis du rôle des parents-partenaires de l’équipe de soins. Afin de mieux comprendre les parents, les éléments problématiques de leur participation aux soins seront examinés sous l’angle d’une perspective écosystémique de la parentalité et du modèle d’intervention familiale participative. Ces approches nous permettent d’anticiper certaines relations positives et négatives entre les systèmes en interaction, comme le rapport aux services de santé des familles. Nous soulevons un questionnement à l’égard des défis que rencontrent les parents dans leur rapport au dispositif institutionnel de soins de santé lorsque l’enfant nécessite une hospitalisation.

Mots-clés : Participation parentale, pédiatrie, parentalité

Lien vers l'article (PDF) >

Article de recherche

Intervenir en partenariat avec les familles des personnes âgées hébergées en CHSLD, c'est possible!

Mylène Galarneau et Nicole Ouellet

Les soins aux personnes âgées en centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) nécessitent un partenariat entre la famille et le personnel soignant. Majoritairement atteinte de troubles cognitifs, cette clientèle vulnérable est représentée et protégée par sa famille. Or, le développement d’une relation de partenariat entre la famille et le personnel soignant est semé de nombreux obstacles. Cette étude qualitative avait pour but d’explorer les facteurs influençant le partenariat entre la famille des personnes âgées hébergées et le personnel soignant d’un CHSLD. Onze membres de famille et cinq membres du personnel soignant ont participé à des entrevues semi-dirigées, individuelles ou familiales. Les résultats démontrent, entre autres, que des attitudes telles que l’ouverture, la disponibilité et l’écoute facilitent le partenariat, tandis que le manque de reconnaissance de l’expertise de la famille, ainsi que la négation des émotions ressenties par cette dernière l’entravent. La clarification des rôles de la famille et du personnel soignant dans les soins à la personne âge s’avère nécessaire pour installer un partenariat. Elle permet de rassembler les connaissances personnelles des familles et celles, plus techniques, du personnel soignant et ainsi mieux personnaliser les soins. L’exploration des facteurs liés à l’établissement d’un partenariat famille/personnel soignant aura conduit à une meilleure compréhension de la situation et à des recommandations pour la pratique et la gestion en sciences infirmières. Nous souhaitons que les infirmières se sentent mieux outillées afin d’intervenir adéquatement avec les familles en privilégiant une approche collaborative en soins de longue durée.

Mots-clés : partenariat, famille, personne âgée, soins de longue durée, collaboration, personnel soignant

Lien vers l'article (PDF) >