< Voir le numéro actuel

Volume 7 numéro 2 (2010)

L'infirmière clinicienne
Numéro spécial sur la pratique infirmière avancée

Article de recherche

La discussion de cas infirmière médecin, une pratique essentielle en première ligne

Frances Gallagher, Denise St-Cyr Tribble, Alain Vanasse, Chantal Doré, Martin Fortin et Johanne Archambault

La discussion de cas est reconnue comme une modalité de communication essentielle à la collaboration interprofessionnelle, notamment entre les infirmières praticiennes spécialisées et les médecins partenaires. Elle permet de discuter des situations cliniques dans lesquelles ils interviennent. Devant la rareté de données probantes sur cette pratique professionnelle, l’objectif de la recherche était de décrire le contenu de discussions de cas au sein de dyades infirmière bachelière et médecin de famille concernant la clientèle suivie conjointement en première ligne. Une équipe infirmière médecins d’un Centre de santé et de services sociaux a participé à la recherche. Trois rencontres au cours desquelles huit cas ont été discutés par l’infirmière et trois médecins de l’équipe (3 dyades) ont été enregistrées en version audio et transcrites. Le contenu des discussions a fait l’objet d’une analyse thématique inductive qui a donné lieu au regroupement des sujets discutés en  trois thèmes : 1) l’échange d’information sur la situation clinique et l’intervention qui s’y rapporte, 2) le partage de savoirs professionnels et 3) le processus de soin. Il ressort que la discussion de cas permet l’actualisation du processus de soins au sein de la dyade et, entre autres, le transfert d’information concernant la promotion des autosoins par l’infirmière. Les résultats doivent être considérés avec prudence considérant le nombre restreint de rencontres infirmière bachelière-médecin examinées et du nombre de cas abordés au cours des discussions. La description de ces rencontres peut alimenter la réflexion chez les infirmières praticiennes spécialisées en soins de première ligne quant à la teneur et l’utilité de leurs propres discussions de cas avec des médecins partenaires. D’autres études pourraient documenter cette pratique exemplaire et ses effets.

 

Mots-clés : Discussion de cas, communication infirmioère médecin, première ligne, pratique infirmière avancée, diabète de type 2

Lien vers l'article (PDF) >

Article de réflexion

Approches stratégiques pour situer les rôles en pratique infirmière avancée au Québec

Geneviève Roch et Nicole Ouellet

Le Canada et le Québec reconnaissent deux types d’infirmières en pratique avancée : l’infirmière clinicienne spécialisée (ICS) et l’infirmière praticienne ou infirmière praticienne spécialisée (IP ou IPS). Depuis leur introduction, l’évolution de leurs rôles respectifs a été marquée par une confusion persistante qui nuit à leur reconnaissance et à leur déploiement dans les organisations de santé. Le but de cet article est de définir les rôles en pratique infirmière avancée et de proposer des approches stratégiques permettant de mieux les situer dans différents contextes de pratique. Nous décrirons d’abord les particularités associées aux rôles des IPS et des ICS, ainsi que certains enjeux relatifs à leur mise en œuvre en contexte québécois. Nous proposons ensuite trois approches stratégiques visant à mieux comprendre et situer leurs rôles respectifs en pratique : une première examine leur développement à même la dynamique des frontières professionnelles en santé; une seconde explore leurs rôles actuels selon trois niveaux de structuration et une troisième précise les contributions distinctives des IPS et des ICS en regard des soins et des services de santé. En s’inspirant de ces approches, différentes stratégies peuvent être envisagées afin que la pratique infirmière avancée puisse se déployer de manière optimale en réponse aux besoins et aux expériences de santé de la population québécoise.

Mots-clés : Pratique infirmière avancée (PIA), infirmière en pratique avancée (IPA), infirmière clinicienne spécialisée (ICS), infirmière praticienne spécialisée (IPS), infirmière praticienne (IP), rôle, structuration des rôles, professionnel.

Lien vers l'article (PDF) >

Article de réflexion

Comment éviter la disparition des infirmières cliniciennes spécialisées

Clémence Dallaire, Martine Dallaire, Lucille Juneau et Karine Labarre

La profession infirmière tente d’ajuster son offre de service aux besoins de la population et aux modifications du système de santé. Parmi les rôles proposés, les rôles propres aux infirmières cliniciennes spécialisées (ICS) offrent les meilleures garanties d’autonomie professionnelle et une avenue intéressante de progression dans le cheminement d’une carrière infirmière. Toutefois, pour différentes raisons, ce rôle est actuellement en voie d’extinction et des efforts sont nécessaires pour assurer que les ICS continuent de contribuer à l’offre de soins infirmiers avancés. Dans cet article, nous aborderons trois actions en mesure d’influencer la possibilité pour les ICS de donner des soins directs et ainsi accroitre l’attraction de ces rôles: 1) distinguer infirmière et soins infirmiers, 2) différencier la pratique expérimentée de la pratique avancée et enfin 3) expliciter la notion d’évaluation avancée en soins infirmiers. Ensuite, nous présenterons deux éléments expliquant comment la pratique de soins directs par les infirmières de pratique avancée, en plus d’augmenter son attractivité, pourrait être en mesure de permettre aux ICS de contribuer véritablement et de façon plus accentuée au développement de la pratique infirmière.

Mots-clés : Infirmière clinicenne spécialisées, évaluation clinique avancée, expertise, expérience.

Lien vers l'article (PDF) >

Article clinique

Le rôle de l'infirmière en pratique avancée : de la théorie à la réalité

Jocelyne Tourigny, evy Nazon, Myriam Veilleux, Catherine Berthiaume, SAndra Harrisson et Vanessa Rouleau

Cet article présente un bref historique du rôle de l’infirmière en pratique avancée et en décrit les différentes facettes, grâce au rapport de cinq étudiantes de maîtrise qui ont accompagné de telles infirmières dans divers milieux de soins. Il ressort de leurs observations que le rôle est très diversifié et exige de ces infirmières des habiletés de communication et une grande capacité d’adaptation face aux demandes des établissements de santé. Il ressort également des observations que les rôles de recherche et de soins directs auprès de la clientèle devraient être favorisés davantage. Enfin, des recherches devraient être faites afin d’évaluer l’impact de ces rôles sur la qualité des soins ainsi que sur les résultats attendus chez les clients.

Mots-clés : Rôle, infirmière, pratique avancée.

Lien vers l'article (PDF) >

Article de réflexion

Les « superinfirmières », une solution miracle pour le futur de la profession infirmière

Geneviève Brideau et Clémence Dallaire

Beaucoup considèrent le rôle d’infirmière praticienne (IP), aussi appelée « superinfirmière», par les journalistes, comme permettant de résoudre les problèmes d’aspiration professionnelle et de quête d’autonomie des infirmières. Toutefois, comme cet article le propose, les rôles d’IP pourraient ne pas être en mesure de combler ces attentes, car ils délaissent des éléments au cœur des soins infirmiers pour en acquérir d’autres à partir du champ de la médecine, mettant ainsi en péril la possibilité d’atteindre l’autonomie désirée. Nous débuterons par le rappel des caractéristiques propres à une profession et de l’une de ses caractéristiques principales,  l’autonomie professionnelle. Ces rappels nous permettront de mieux situer le rôle de l’infirmière praticienne dans l’évolution de la pratique avancée. Nous référerons au cas du Nouveau-Brunswick pour illustrer les effets d’un contexte favorable sur le développement de la pratique avancée, notamment la hausse de la formation initiale, les transformations des systèmes de santé ainsi que le soutien de l’association professionnelle et du syndicat.  Enfin, nous énoncerons les conditions pour favoriser une meilleure autonomie professionnelle et nous soulignerons l’importance de leaders visionnaires et de l’engagement politique de chaque infirmière.  Les rôles d’IP sont un enjeu de taille pour les infirmières car elles risquent d’influencer le développement des soins infirmiers et leur survie en tant que profession.

Mots-clés : Pratique avancée, infirmières praticiennes, autonomie professionnelle, enjeux professionnels.

Lien vers l'article (PDF) >