< Voir le numéro actuel

VOLUME 1, NUMÉRO 1 (2004)

L'infirmière clinicienne

RÉSUMÉ

Le jugement clinique est souvent insuffisant pour estimer la malnutrition des personnes hospitalisées en psychiatrie.

Cécile Michaud, Université de Sherbrooke

Abayomi, J., Hackett, A. (2004). Assessment of malnutrition in mental health clients: nurses'judgement vs. a nutrition risk tool. Journal of Advanced Nursing, 45 (4), 430-437.

Mots-clés :

Lien vers le résumé (PDF) >

Article

Amorce et maintien de l'usage de médicaments psychotropes chez l'aîné vivant en maison de retraite

Philippe Voyer, Sylvie Lauzon et Johanne Collin

La prévalence de la consommation de médicaments psychotropes chez l'aîné est très élevée. L'utilisation de ces médicaments a des conséquences significatives sur la santé et le bien-être de l'aîné. Or, l'état des connaissances concernant ce phénomène demeure limité et entrave toutes initiatives infirmières en vue de prévenir l'usage à long terme et les conséquences potentiellement néfastes de ces molécules. Le but de l'étude est de décrire les facteurs liés à l'utilisation des médicaments psychotropes chez les aînés vivant en maison de retraite. Une recherche de type descriptive a été réalisée auprès de 48 aînés. Les propos des aînés consommateurs ont permis de faire émerger deux modèles explicatifs de l'utilisation des médicaments psychotropes. Leur discours met clairement en évidence que les motifs de l'utilisation des médicaments psychotropes varient en fonction de la durée d'utilisation. En effet, il appert que les raisons d'utilisation sont distinctes lors de l'amorce et du maintien à long terme de la consommation de médicaments psychotropes. Les
implications cliniques des résultats pour la discipline infirmière sont discutées.

Mots-clés : aînés - médicaments psychotropes - maison de retraite - méthode descriptive

Lien vers l'article (PDF) >

Article

Effet d'un programme de renforcement de la hardiesse sur la  qualité de vie au travail d'infirmières françaises

Philippe Delmas, André Duquette, Marc Bourdeau et Anne-Marie Pronost

Selon Maddi et Kobasa (1984), la hardiesse apparaît comme une ressource personnelle permettant aux personnes de demeurer en santé dans un univers pourvoyeur de nombreux stresseurs. Ce constat a été de nombreuses fois exploré auprès de diverses populations d'infirmières. Par contre, malgré la contribution des infirmières à préciser les relations proposées par la théorie de Maddi et Kobasa (1984), il semble exister peu d'études ayant exploré les relations causales entre les variables couramment utilisées par ces dernières comme par exemple : l'épuisement professionnel, le stress perçu, le coping. De ce fait, cette étude a pour but d'élaborer un programme de renforcement de la hardiesse et d'évaluer ses effets sur la hardiesse, les stratégies de coping, le stress perçu et la qualité de vie au travail d'infirmières françaises. L'échantillon fut constitué à partir de la population accessible d'un hôpital du sud-ouest de la France. Une randomisation de cet échantillon de 70 infirmières a permis la constitution du groupe expérimental et contrôle. Le programme d'intervention fut bâti à partir des recommandations des concepteurs (Maddi et Kobasa, 1984) si bien que trois techniques furent retenues : le focusing, la reconstruction de situation et l'approche émotivo-rationnelle. Les instruments de mesure furent pour la hardiesse, l'échelle PVS II (Maddi, 1987, 1990) en traduction française (Kérouac et Duquette, 1992) ; pour le stress perçu, l'échelle NSS (Gray-Toft et Anderson, 1981a) en traduction française (Duquette et al., 1995), pour les stratégies de coping, l'échelle abrégée en langue française (Bouchard et coll., 1995) du Ways of Coping Questionnaire (Lazarus et Folkman, 1984), pour la qualité de vie au travail, l'échelle de Elizur et Shye (1990) en traduction française (Delmas, Escobar et Duquette, 2001). Les résultats montrent aux trois temps de mesure postérieurs à l'intervention que celle-ci a permis de renforcer le niveau de hardiesse, les stratégies actives de coping, la qualité de vie au travail des infirmières tout en diminuant l'intensité du stress perçu et les stratégies de fuite.

Mots-clés : hardiesse - stratégies de coping - stress perçu - qualité de vie au travail - devis expérimental -  programmes d'intervention - santé au travail - infirmières françaises

Lien vers l'article (PDF) >

Résumé de recherche

Développement d'une pratique réflexive dans le contexte du préceptorat d'infirmières-étudiantes.

Joann MacKenzie et Louise Dumas, Université du Québec en Outaouais

 

Mots-clés : mot - mot

Lien vers l'article (PDF) >